L'ouverture en photo

Difficile dans les bases de la photo de passer sous silence , l'ouverture, le temps de pose et les iso. Mais il faut bien se mettre en tête qu'une belle photo est différente d'une bonne photo. On peut avoir des belles photos qui ne respectent pas le standard ouverture, vitesse et iso mais on peut aussi avoir des photos moyennes en respectant ouverture, temps de pose et iso. Cette partie technique est souvent confondue par les débutants comme le moyen de faire une belle photo. Il est nécessaire de comprendre l'ouverture, le temps de pose et les isos mais il ne faut pas en devenir prisonnier non plus.


On entend souvent que pour devenir THE photographe qu'on doit tirer en mode Manuel , j'en ai parlé dans un article précédent et il faut bien se dire que le mode A ou le mode V ont leur intérêt et permette de prendre de belles et bonnes photos.


ALors l'ouverture , c'est quoi ?


Sur chaque objectif (et non pas le boitier) il y a un diaphragme formé de lamelles (ou électronique aujourd'hui) qui laisse passer plus ou moins de lumière.


Les valeurs courantes pour l'ouverture sont


1.4 , 2 , 2.8 , 4 , 5.6 ,8, 11, 16


Entre chaque valeur ci dessus , il y a exactement la moitié de la lumière qui pénètre vers le capteur. Donc plus la valeur est petite , plus il y a de lumière , plus l'objectif est lumineux.

On parle de stop entre chaque valeur d'ouverture . On pourra vous dire d'ouvrir un stop en plus par exemple.


On trouve sur le marché des objectifs à valeurs intermédiaire genre 1.8 ou 3.5 . Et on trouve donc des 70-200 F4 ou F2.8 . En général plus l'objectif est lumineux plus il est gros , plus il est cher.


Donc l'ouverture sert à gérer la quantité de lumière que le capteur reçoit mais l'ouverture a un second effet la profondeur de champ , c'est à dire l'étendue de ce qui est net et de ce qui est flou à la prise de vue.


Plus l'ouverture est grande (la valeur petite) moins on a de profondeur de champ. Le deuxième facteur qui agit sur la profondeur de champ est le type de capteur .


Dans le cas d'un paysage , on a tendance à privilégier des petites ouvertures mais il ne faut pas aller trop loin non plus car la lumière qui se déforme sur les lamelles très fermées induit un phénomène de diffraction , c'est à dire une perte de netteté sur le sujet.


Sur un capteur plein format , on s'arretera en général à f16 , un aps-c f11 , un 4/3 f8 , un capteur un pouce à f5.6 au delà on a le phénomène de diffraction qui se produit ceci pour du paysage.


Pour les autres photos , cela va dépendre de votre envie artistique et on peut vouloir une grande ouverture pour avoir juste les yeux parfaitement nets ou au contraire , faire un portrait à f8 pour avoir tout net . N'oubliez pas si vous un groupe de personne de fermer le diaphragme pour avoir le premier , deuxième et troisièeme rang net.


Ensuite il est intéressant de connaitre pour chaque lentille , la plage d'ouverture qui donne sa meilleure netteté , DXO a testé pas mal d'objectif.



Donc le fait de travailler en priorité à l'ouverture sur un boitier , cela veut dire que vous allez choisir votre ouverture et le boitier va calculer le temps de pose et les iso (s'ils sont en automatique). Ce mode de fonctionnement est utile pour des paysages , des portraits .




Les lamelles du diaphragme ont aussi deux autres effets , la forme en étoile qu'aura un source de lumière , étoile plus ou moins bien marquée avec un certain nombre de branches qui dépend du nombre de lamelles . La forme , la texture de la partie qui n'est pas nette. Suivant les marques , le modèle du boitier à même ouverture et distance focale , on aura un zone floue , plus crémeuse , plus onctueuse ou moins lisse , les formes plus claires seront assez arrondies ou au contraire plus hexagonales , cela explique que certains photographes préfèrent le 50mm 1.4 canon au nikon ou l'inverse , les deux photos prises à même ouverture et focale ne seront pas identiques dans leur flou , amenant certains à aller vers une marque ou l'autre.

Comments